MAKERFIGHT

Le MAKERFIGHT c’ est dans un mois !

L’ affiche est superbe , d’autre variante sont sur la page Facebook Technistub .

Je relève le défis de nos amis Alsaciens du Technistub, aidé d’ Amalio la construction tardive (ça serait trop facile sinon 😉 ) d’ un robot de combat est lancée .

Avec ce délais la simplicité est obligatoire .

Alors on se lance ? Il ne reste plus beaucoup de temps pour construire un engin .

Représentation 3D du concept

Construit autour d’ un châssis tubulaire il sera motorisé par deux moteurs électriques de récupération qui assureront la propulsion et la direction sur le principe des chars et engin de TP , piloté par un ensemble radio de modélisme. C’ est la radio commande qui permettra le mixage des canaux de pilotage des moteurs .

Début d' assemblage de la structure

Début d’ assemblage de la structure

Après découpage les segments de tube sont soudés pour former l’ une des deux parties de la structure du châssis, en essayant au maximum de respecter la géométrie (enfin presque…) .

Assemblage de la deuxième partie

Assemblage de la deuxième partie

Puis la deuxième partie est assemblée en utilisant la première comme gabarit pour avoir deux pièces identiques .

IMAG1708

Sur une de ces deux pièces sont soudées des petites barres à 90° pour les assembler .IMAG1711

Toujours en essayant de garder une bonne géométrie grâce à 3 pièces de métal qui servent de guide .

Mais même en prenant ces quelques précautions pour respecter la géométrie, après soudure il y a des déformations . J’ aurais dû maintenir plus fortement les barres pendant le soudage .

IMAG1715 Il a fallu ruser pour faire passer une petite barre entre les deux pièces principales .IMAG1716

Il a suffi d’ un boulon et d’ une douille à cliquet correspondante pour faire un « écarteur » . En dévissant la vis avec une clé plate, la longueur tète de vis douille augmente et écarte les deux pièces .

 

Le plus gros du châssis est terminé, 6 kilo ! euh oui… ça va pas être un poids plume .

IMAG1718

Prochaine étape les paliers des roues, les supports moteur et les transmissions .

 

Mise en commun des projets #1

Suite à la décision durant l’Assemblée Générale, nous nous sommes tous rassemblés vers 20h pour parler de nos projets que nous réalisons au NYBI.

Lire la suite

Nouvelle imprimante 3D

DSC06623

Notre nouvelle Mondrian enfin opérationnelle plus rapide et précise que jamais
http://reprap.org/wiki/Mondrian

Bornes Multimédia

Notre lab s’est lancé dans un projet de bornes multimédia pour le musée des beaux-arts de Nancy.

Nous devons leur construire 6 bornes qui peuvent détecter la présence d’un passant, ou réagir à l’appui sur un bouton pour commencer à diffuser une bande sonore.

Vous trouverez sur ce fil l’avancement du projet:

09/04 Réception du matériel

image

12-13-14/04: Montage des bornes

Après une bonne scéance de montage, quelques petits soucis de commande et des problèmes de code, toute l’équipe à réussi à les rendre fonctionnelles. Merci à tout ceux qui sont venus, Katell qui nous a commandé les bornes avait l’air ravie.

Projet Conteneurs Verre On-line

Depuis quelques semaines nous développons un dispositif s’adaptant sur les conteneurs verre pour compter les bouteilles qui y sont ajoutées. Chaque conteneur publie sur le web le nombre de bouteilles reçues en une journée. Du coup il est possible de faire des comparaisons et d’organiser des concours sur cette base.

La semaine dernière nous avons pu faire la démo du proto0 à la communauté urbaine qui est partenaire du projet (l’aspect va évidement s’améliorer par la suite:)

Le tout est basé sur de l’open-hardware, Arduino & Cie, à consommer sans modération :p

[Projets] Graveuse Laser «de poche»

Voici un exemple de projet que vous pourrez apercevoir au local.

Je suis tombé il y a quelques semaines de cela sur un super article d’une personne ayant conçu une graveuse Laser «de poche».

Le projet ne demande pas énormément de matériels, la mécanique étant assuré par des servomoteurs récupérés dans 2 graveurs DVD. Le Laser provient lui aussi d’un graveur, il suffit juste de l’installer dans un module avec lentille (pour le focus). Pour le reste il faut un Arduino et 2 drivers pour piloter les servomoteurs.

Étant équipé du nécessaire je n’ai pu résister à l’envie de monter ma petite graveuse !

La surface de gravure est certes très petite mais on se retrouve avec une  folle envie de s’amuser à graver tout et n’importe quoi 🙂

Je compte faire réprapper la structure en aluminium pour avoir quelque chose de plus plaisant à l’œil et plus solide bien que tout fonctionne en tant que tel.

Note: Attention les yeux, on ne rigole pas avec les Lasers !