Laisse cabot tranquile

Et voila, ce soir, je suis en verbe, j’ai donc décidé de jeter l’encre sur mon fauteuil, pour y prendre la plume !

Ou l’histoire d’un escabeau qui ne voulait plus laisser monter les gens …
Il m’a dit « laisse tomber », le problème c’est que j’étais dessus.

Le, les coupables plutôt :
les coupables

Quelle idée franchement, n’est-ce pas tordant de voir de si petites ‘choses’ finir pliées !
Bon,j’avoue, ils ont succombé au poids de la connaissance 😀 en fait.

Je vous présentes quand même les sauveurs, en marche vers la gloire :
les sauveurs

La marche qui marche :
marche normale

La marche qui marche plus :
lamarchequimarcheplus

La marche qui remarche :
impression qui marche

Une petite impression 3D plus tard, l’escabeau a repris sa marche vers les sommets. Il revit grâce à quelques heures de labeur :
la bête

– prise de cotes de l’existant cassé,
– dessin de la nouvelle pièce, avec optimisation,
– impression 3D de la pièce (pas trop long : 28 minutes)

Sans accès à une imprimante 3D, cela aurait pu coûter, un escabeau tout neuf plus un aller-retour à la déchetterie.
Au final, à défaut de marche avec tapis rouge, il ne finira pas en marge.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *