Laisse cabot tranquile

Et voila, ce soir, je suis en verbe, j’ai donc décidé de jeter l’encre sur mon fauteuil, pour y prendre la plume !

Ou l’histoire d’un escabeau qui ne voulait plus laisser monter les gens …
Il m’a dit « laisse tomber », le problème c’est que j’étais dessus.

Le, les coupables plutôt :
les coupables

Quelle idée franchement, n’est-ce pas tordant de voir de si petites ‘choses’ finir pliées !
Bon,j’avoue, ils ont succombé au poids de la connaissance 😀 en fait.

Je vous présentes quand même les sauveurs, en marche vers la gloire :
les sauveurs

La marche qui marche :
marche normale

La marche qui marche plus :
lamarchequimarcheplus

La marche qui remarche :
impression qui marche

Une petite impression 3D plus tard, l’escabeau a repris sa marche vers les sommets. Il revit grâce à quelques heures de labeur :
la bête

  • prise de cotes de l’existant cassé,
  • dessin de la nouvelle pièce, avec optimisation,
  • impression 3D de la pièce (pas trop long : 28 minutes)

Sans accès à une imprimante 3D, cela aurait pu coûter, un escabeau tout neuf plus un aller-retour à la déchetterie.
Au final, à défaut de marche avec tapis rouge, il ne finira pas en marge.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, veuillez nous en informer en sélectionnant le texte en question et en appuyant sur Ctrl + Entrée .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.